L’éco prêt à taux zéro ne remporte pas l’approbation des établissements prêteurs

Ce comparateur de credit travaux vous permet de comparer de nombreuses offres de pret en quelques minutes afin d'être sûr de trouver le meilleur taux. Il vous suffit d'utiliser le simulateur ci-dessous et d'être le plus précis possible.



Le nouveau prêt écologique mis en place par l’État rencontrerait des difficultés à convaincre les banques.

Ce nouveau prêt écologique à taux zéro (éco PTZ) est destiné au financement d’un bouquet de travaux cohérents visant à améliorer les performances énergétiques d’un logement, sans conditions de ressources. Selon un article publié dans Les Echos, les banques se montreraient hésitantes, voir réticentes, quant à la distribution de ce produit jugé risqué. Risqué ? Pour les établissements prêteurs, oui.

Contrairement à un prêt immobilier classique, il est sans garantie et les banques ne peuvent pas compenser son coût par d’autres prêts associés, comme cela se fait dans le cas d’un crédit à la consommation. Ainsi de nombreuses banques estiment que la distribution du prêt écologique à taux zéro se fera à fonds perdus.

En fait, les établissements prêteurs bénéficient d’un crédit d’impôts en remplacement des intérêts qu’elles ne perçoivent pas. C’est donc l’Etat qui paye les coûts du crédit et non l’emprunteur. Or, aux dires de certains établissements bancaires, cela ne suffirait pas à couvrir les coûts de l’éco PTZ (coûts de refinancement, coûts de gestion, coûts du risque). Ils demandent donc 2,5% à 3,5% de marge au dessus de l’obligation d’Etat à laquelle ce prêt est indexé. D’ailleurs, de nombreux établissements de crédit ne souhaiteraient pas signer la convention avec l’Etat destinée à permettre la distribution de l’éco PTZ et la compensation par un crédit d’impôt.

Aujourd’hui, ce nouveau crédit travaux pourrait pourtant remplacer l’ancien Pass-Travaux en finançant la rénovation de plusieurs centaines de milliers de logements.

Message 1 : En effet les établissements bancaires même après signature de la convention ne jouent pas le jeu. Tout est prétexte pour vous renvoyer le dossier x fois et vous demande même de vous adresser ailleurs, un comble en tant que client ! Quels sont les recours ? Ils ne sont même pas capable de lire le tableau des travaux éligibles correctement exemple pour une isolation de la toiture dans le cas de combles perdus on doit isoler les planchers et bien pour eux non ils répondent que ces les rampants alors que ceux-ci concernent les combles aménagés. Autre exemple pour une sci ils demandent une délibération du conseil d’administration de la sci alors que l’on parle dans ce cas d’une assemblée, vive la france et nos employés de banque qui se targuent d’avoir une maitrise en droit. Et pendant ce temps le dossier n’avance pas et ce depuis quelques mois avec de nouveaux prétexte à chaque retour. Si quelqu’un à une idée je suis preneuse. Merci d’avance

Message 2 : Si j’ai bien compris, les personnes qui ne sont pas clientes des établissements bancaires ayant signé l’accord pour l’éco-prêt n’ ont donc aucune chance de pouvoir bénéficier de cet avantage.

Message 3 : Je viens de déposer mon dossier complet à la banque postale le 8mars 2010. Le dossier complet m’a été retourné le 13 mars avec une lettre expliquant qu’il fallait déposer à nouveau ce dossier avant la fin de l’année et en prenant contact avec mon conseiller financier. Etant donné que j’avais déjà contacté mon conseiller financier avant d’envoyer le dossier, ce conseiiler m’avait dit qu’il était incompétent pour ce type de prêt, je ne me fais pas d’illusion et je vais m’adresser à une autre banque.

About the Author

admin

View Posts →